jeudi 27 février 2014

Le trône de fer saison 1


2011
Saison 1
10 épisodes

Alias: Game of thrones, season 1
Alias: Le trône de fer, saison 1

Réalisateurs: Timothy Van Patten - Brian Kirk - Daniel Minahan - Alan Taylor -
Comédiens: Nikolaj Coster-WaldauSean Bean - Lena Headey

Notice SC
Notice Imdb

Critique Saison 2
Critique Saison 3
Critique Saison 4
Critique Saison 5
Critique Saison 6

Vu en dvd



Pas spécialement adepte de la fantasy, je me suis lancé dans l'aventure "Game of thrones" sans un appétit particulier, sans aucun a priori.

Passé le léger trouble à voir un récit dépeindre des personnages très chargés, aussi marqués par atavisme au bien ou au mal, j'ai fini par apprécier le thriller politique auquel ces 10 épisode nous convient. C'est effectivement ces double et triple jeux entre les personnages, les castes, les familles, ces emberlificotes d'ambitions, de traditions, d'enjeux dépassant les hommes qui font la grande farandole, complexe, joyeuse et tragique de ces histoires.

Certes, il n'y a rien de fondamentalement original là-dedans, mais ce qui pourrait s'avérer compliqué est décrit avec une certaine grâce. Surtout ce joli travail d'écriture -ainsi que de mise en scène- n'altère en rien le grand spectacle, bien au contraire! Cette première saison s'avère en effet très mouvementée, mais cela se tient. L'ensemble n'est jamais pris en défaut, cela reste toujours cohérent et le suspense est bel et bien présent de bout en bout.

Notamment, grâce au très rapide attachement que l'on peut ressentir pour les personnages. Certains comédiens sont très bons. Cette distribution britannique et américaine nous a dégoté là quelques spécimen prodigieux.

Celui qui m'épate le plus est sans doute Peter Dinklage, toujours juste et qui dégage un charme systématique. Son aisance, sa précision sont pour beaucoup de ce ravissement.

J'ai été plutôt impressionné par le jeu très ambiguë de Lena Headey.
 Longtemps j'ai cru à une quelconque comédienne, son personnage semblant très monolithique, mais deux-trois scènes bluffantes montrent qu'elle est plus compliquée et riche, plus difficile à appréhender que son fils par exemple, joué par l'horripilant Jack Gleeson, qui est pour moi beaucoup trop léger, trop archétypal.

J'hésite encore avec Nikolaj Coster-Waldau. Il m'a tout l'air d'être un plagiat du prince charmant de Shrek, mais une scène ou deux laissent supposer que lui aussi cache quelque chose de plus touffu, de plus intéressant.

Souvent lors de cette saison, certains personnages apparaissent schématiques pendant quelques épisodes et sont mis en lumière sur un autre. Heureuses surprises qui valorisent d'autant le travail d'écriture de cette série. Même pour les personnages les plus épais. Par exemple, Jason Momoa, qui joue un gros lourdaud, a une scène importante et il ne la loupe pas. C'est dire si même les petits rôles ont la possibilité de briller sur cette saison.

Mon enthousiasme pour cette série n'est pas débordant, mais j'ai bien aimé. Je ne suis pas encore totalement conquis, car ce qui se dessine parait plus spectaculaire que profond. Je n'affirme rien : c'est un sentiment encore confus. On est ni dans le questionnement de "Mad men" ni dans la pénétration du cynisme de "The wire", séries qui m'ont nettement marqué ces derniers temps.

Pourtant je suis d'ores et déjà curieux de découvrir la suite. J'ai bien envie de voir si certains personnages vont évoluer, si la qualité plastique dans les effets spéciaux ou dans les décors se maintiendra.

Trombi:
Sean Bean:

Mark Addy:

Michelle Fairley :

Emilia Clarke:

Iain Glen:

Harry Lloyd:

Kit Harington:

Sophie Turner:

Maisie Williams:

Richard Madden:

Alfie Allen:

Isaac Hempstead Wright:

Rory McCann:

Donald Sumpter:

Jamie Sives:

Ron Donachie:

Joseph Mawle:

Dar Salim:

Esmé Bianco:

Susan Brown:

Amrita Acharia:

Luke Barnes:

Aidan Gillen:

Conleth Hill:

James Cosmo:

Owen Teale:

Ian McElhinney:

Francis Magee:

Julian Glover:

Gethin Anthony:

Peter Vaughan:

Miltos Yerolemou:

Margaret John:

Mark Stanley:

Josef Altin:

Elyes Gabel:

Eugene Simon:

Emily Diamond:

Jerome Flynn:

John Bradley:

Roxanne McKee:

Joe Dempsie:

Kate Dickie:

Lino Facioli:

Finn Jones:

Ciaran Bermingham:

Antonia Christophers:

Natalia Tena:

Niall Cusack:

Stephen Don:

Charles Dance:

Simon Lowe:

Sahara Knite:

Sibel Kekilli:

David Bradley:

Clive Mantle:

Mia Soteriou:

Ian Gelder:

Mark Lewis Jones: